Qu’est-ce que l’EFT ?

EFT, ce sont trois initiales qui signifient Emotional Freedom Techniques, c’est-à-dire Techniques de libération émotionnelle en français. Il s’agit d’une méthode psycho-corporelle qui se base sur les découvertes du psychologue clinicien Roger Callahan à la fin des années 1970 aux Etats-Unis. A cette époque, le thérapeute américain observe que la stimulation manuelle d’un point d’acupuncture situé sous les yeux permet de libérer une de ses patientes d’une phobie de l’eau qui résistait à toutes les thérapies classiques. L’EFT est aujourd’hui une pratique fondée sur des données probantes qui associe la stimulation de points d’acupression aux thérapies cognitives et d’expositions validées.

Comment se pratique l’EFT ?
L’EFT peut se pratiquer soit avec un thérapeute, soit de manière totalement autonome. Lors d’une séance classique d’EFT, la personne qui pratique se concentre sur un souvenir difficile qui déclenche une émotion douloureuse – c’est le coté « Psycho » de la méthode – et en même temps, elle stimule elle-même une série de points situés sur son visage, son torse et des mains, c’est le coté “corporel” de la technique. Ces points sont définis par la médecine traditionnelle chinoise et sont localisés aux extrémités des méridiens, qui sont – selon les chinois – les réseaux d’énergie du corps humain.

Quelles sont les émotions que l’on traite ?
Les émotions telles que la peur, la colère, la honte ou encore la tristesse qui se prolongent inutilement, bloquent la circulation de l’énergie dans le corps. Pour lever ces « blocages » et apaiser ces émotions fortes, on rétablit donc la circulation énergétique selon un protocole précis.
Plusieurs études ont montré que cette séquence de « tapping » – comme le surnomme les anglo-saxons – permet de calmer la partie du cerveau qui gère les émotions et la détection des menaces. L’EFT permet de libérer la charge émotionnelle associée aux souvenirs douloureux pour ne laisser dans la mémoire que le souvenir de ce qui s’est passé, sans ressentir quoi que ce soit de désagréable.

Comment se déroule une séance exactement ?

« Prenons le cas classique d’une personne qui a la phobie des araignées depuis qu’elle a été piquée des années auparavant. Dans un premier temps, elle va penser à cette grosse araignée noire à la campagne chez sa grand-mère. Elle va probablement ressentir de la peur dans l’instant présent en s’exposant ainsi à ce souvenir.

Et la seconde étape ?
La seconde étape consiste à stimuler en tapotant une dizaine de fois chacun des quinze points chacun leur tour, tout en se concentrant sur le souvenir angoissant. Pour rester concentrée sur le souvenir, la personne pourra parler à voix haute et détailler tous les aspects de ce souvenir qui l’a marquée durant la ronde des stimulations des points : « je revois cette araignée velue / j’ai été surprise / je ne l’avais pas vu venir / j’ai eu très mal / j’ai eu vraiment peur / toute cette peur que je ressens encore aujourd’hui en y pensant, etc. »
Elle enchaînera ainsi les rondes de stimulations jusqu’au moment où elle ne ressentira plus rien du tout d’angoissant. Le souvenir de la piqûre sera toujours là dans sa mémoire mais il ne sera plus associé à la peur. Désormais, cette personne pourra apercevoir une araignée sur un mur, sans partir en courant.
Quel sont les points principaux de l’EFT ?

Les points d’EFT ont été choisi parmi les points d’acupuncture classiques. Ils se trouvent quasiment tous soit à l’entrée des méridiens d’énergie, soit à la sortie car ils sont plus près de la surface de la peau.

On utilise 15 points au total, le premier se trouve sur le sommet de la tête (description), le second à la racine des sourcil, le troisièmes au coin des yeux, puis sous les yeux, sous le nez, sous la lèvre inférieure, au centre du menton, sous les clavicules, sous les seins, sous les aisselles, puis sur les doigts et le dos de la main. Vous retrouverez une description précise en suivant le lien vidéo.
Nos auditeurs peuvent retrouver ces points en suivant le lien YouTube : https://youtu.be/rJmVx456mq0

EN fait l’EFT envoie au cerveau des informations
Alors que l’émotion désagréable est activée et le stress ressenti, ce tapping ciblé envoie au cerveau une information de retour au calme, libère l’émotion « bloquée », diminue le niveau de cortisol (l’hormone du stress), augmente celui de sérotonine (hormone de bien-être) et de GABA (neurotransmetteur qui inhibe l’anxiété). Ainsi, en opposant un signal de calme à une pensée qui, jusqu’alors, déclenchait une réponse de stress, on désactive la réponse d’alerte automatique qui était enregistrée en nous. Cela permet donc de ” déprogrammer ” une réaction ” engrammée ” , d’où la notion de « libération émotionn
.

A qui s’adresse justement l’EFT et pour quels types de problèmes ?

« L’EFT s’adresse à chacun d’entre nous, quel que soit notre âge, à partir du moment où nous ressentons une émotion non adaptée à la situation. Il existe plus d’une centaine d’études scientifiques validée dans le monde et l’on considère que l’EFT est particulièrement bien adaptée aux troubles liés à la peur ( phobies, TOC, angoisse, trouble de stress post-traumatique, etc.), à ceux liés à la tristesse (troubles de l’humeur, dépression, etc.) et à la colère (douleurs et maladies chroniques, certaines maladies auto-immunes). On peut tout-à-fait pratiquer l’EFT de manière autonome, à tout moment, sans avoir nécessairement besoin d’un praticien.

Bien souvent les effets sont immédiats, notamment s’il s’agit de contenir son stress ». Pour connaître les points à stimuler, on peut faire une séance avec un thérapeute ou se rendre sur le site du psychothérapeute Jean-Michel Gurret, le spécialiste français de cette méthode qui propose gracieusement une initiation à la méthode notamment pour travailler booster son système immunitaire et calmer son stress. En revanche, pour soigner un traumatisme plus complexe, il est préférable de s’adresser à un thérapeute formé et certifié à cette technique ».

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib